25989_Sirena_130717-1170x780.jpg

Respirez

Vous prendre par les sens, le coeur, nager, plonger, flotter...

Marcher, au creux des criques, sur les collines, dans les vignes, les gorges ou en simples visiteurs le nez en l’air, au fil des sentiers et ruelles.

Se laisser porter par le rêve de l’instant présent, et embrasser ces scènes. Ressentir notre appartenance à la Terre.

 

L’espace...

Tout est là devant vous, tout ce qu’offre notre Terre mère, Alma Mater, la montagne dans votre dos, l’immensité de la mer et du ciel, les arbres et la foret, les plaines, les rivières, les criques et les falaises rocheuses.

COLLIOURE

"Collioure a été surnommée le « joyau de la Côte Vermeille ». Un titre qui n’est pas usurpé ! Avec le curieux clocher-phare de son église au bord de l’eau, son château royal, ses ruelles aux maisons colorées et les barques amarrées dans son port, Collioure possède un charme fou. 

On s’y promène avec bonheur, le long de sa petite plage de galets, jusqu’au bout de la jetée. Après une visite du château royal, vieux de 700 ans et dominant le port, on se rend à l’église Notre-Dame des-Anges (XVIIe s.), véritable emblème de la ville, dont le clocher n’est rien d’autre que l’ancien phare du port ! Juste à côté, le quartier du Mouré séduit avec ses maisons ocre et roses, ses balcons fleuris, ses ruelles pavées de galets. Un feu d’artifice de couleurs, qui a conquis Matisse et les fauves au début du XXe siècle. L’office du tourisme a d’ailleurs mis en place un chemin du fauvisme, avec une vingtaine de reproductions placées à l’endroit même où les peintres ont posé leur chevalet. Pour avoir une vue plongeante sur Collioure, grimpez au Fort Saint-Elme (30 min de marche). De là-haut, panorama époustouflant à 360° sur la ville et la mer ! » extrait du Routard. 

collioure_plage_st_vicens_credit_photo_v
derain-tableau-phare-de-collioure.jpg

UN VILLAGE D’ARTISTES
 

Au XIXe siècle, il venait déjà des artistes-peintres et des photographes .
À l'été 1905, Henri Matisse vient peindre à Collioure, où, en compagnie d'André Derain, il crée le fauvisme. Un parcours dans la ville, Le Chemin du fauvisme, permet de retrouver les lieux où leurs œuvres ont été réalisées grâce à des reproductions de tableaux placées aux endroits mêmes où Matisse et Derain placèrent, jadis, leur chevalet34.
D’autres peintres suivront, notamment Albert Marquet, Juan Gris, Georges Braque, Jean Peské, Raoul Dufy, Foujita, Othon Friesz, Paul Signac, Willy Mucha, Henri Martin et son fils Claude-René Martin, Henri Vergé-Sarrat, Édouard Pignon, Pierre Jutand, Pierre Boudet, Charles Rennie Mackintosh, Philippe Jamin...

 

118471124_1508908142644759_3010356505490
chateau royal
chateau royal

quartier du faubourg
quartier du faubourg

Plage saint vincens
Plage saint vincens

chateau royal
chateau royal

1/5
118686065_2799331523621065_8030055475088

Spécialités de Collioure 

 

  • De nombreux vins y sont produits : l'AOC Collioure (en rouge, blanc et rosé), les AOC Grand Roussillon, Muscat de Rivesaltes, Banyuls grand cru et l'IGP Côte Vermeille28.

  • Des nombreuses entreprises de salaison et vente d'anchois de Collioure, une spécialité locale, installées dans la ville jusqu'au milieu du siècle dernier, seules deux existent encore : les Anchois Roque et les Anchois Desclaux. 

anchois-collioure.jpg

Lieux et monuments 

 

  • Église Notre-Dame-des-Anges ( Classé MH (1923)) : Construite entre 1684 et 1691 dans un style gothique méridional. Elle est, avec son célèbre clocher, ancien phare médiéval, pratiquement entourée par la mer sur ses trois côtés ;

  • Chapelle Saint-Vincent : Construite en 1701

  • Le chateau Royal

  • Le musée d'art moderne

  • Le chemin du fauvisme

  • Le fort St Elme

  • Ermitage de Notre-Dame-de-Consolation, attenant à une chapelle, religieux d’abord, laïc après la révolution 

  • Le moulin

autour...